Ecoslops : Un premier semestre 2022 marqué par le triplement de l’activité à 8,9M€ et un EBITDA consolidé positif au niveau du Groupe

Paris, le 21 septembre 2022, 19h30Ecoslops, la cleantech qui fait entrer le pétrole dans l’économie circulaire, annonce ses résultats non audités pour le premier semestre de l’exercice en cours, arrêtés au 30 juin 2022 par le Conseil d’Administration lors de sa séance du 21 septembre 2022.

  • Chiffre d’affaires de 8,9M€, en progression de 188%
  • EBITDA* Groupe positif de +0,5M€ et de +1,2M€ hors unité de Marseille en phase de montée en charge.
  • Dans un marché énergétique sous tension, pertinence du business model, plus que jamais adapté aux besoins d’indépendance énergétique et de production bas carbone

Faits marquants opérationnels du premier semestre 2022

  • Doublement du chiffre d’affaires de l’unité de Sines au Portugal à 6,8M€ avec un EBITDA record de 2,4M€, soit 35%
  • Poursuite de la montée en charge de l’unité de Marseille, entrée en production fin 2021, qui réalise un chiffre d’affaires de 1,9M€ sur le semestre
  • Achèvement au premier semestre de la construction (pour livraison au Cameroun) de la première Scarabox, unité modulaire de traitement des huiles usagées

     

Compte de résultat consolidé au 30 juin 2022 (en k€) – Présentation analytique**

(Sur la base des comptes non audités)

    30/06/2022   30/06/2021
en €’000   CA Marge brute   CA Marge brute
             
Produits raffinés   7 531     2 022  
Scarabox   266     0  
Services portuaires   1 105     1 073  
Total CA / Marge brute   8 902 5 538   3 095 2 045
Autres produits/charges     74     315
             
Charges de personnel     -1 781     -1 791
Charges externes     -3 174     -1 821
Impôts & taxes     -119     -17
             
EBITDA     538     -1 269
             
Amortissements&Provisions     -1 377     -696
             
Résultat Financier     -640     -837
             
Impôt société     162     216
             
Résultat Net     -1 317     -2 586
Part du Groupe     -997     -2 502

Le chiffre d’affaires Produits raffinés s’est fortement apprécié, passant de 2,0M€ en 2021 à 7,5M€ en 2022, soit une augmentation de 272%. Cette progression s’analyse de la façon suivante :

  • Unité de Sines au Portugal                                                     +179%
  • Unité de Marseille (entrée dans le périmètre d’activité) :        +   93%

L’activité de l’unité de Sines a été particulièrement bonne, avec un chiffre d’affaires Produits raffinés de 5,6M€ qui a bénéficié d’un effet volume de +53% et d’un effet prix/mix de 83% (dont 78% liés à la hausse du Brent et du $).

En ce qui concerne l’unité de Marseille (détenue à 75% par Ecoslops et 25% par TotalEnergies), il est rappelé qu’elle a été livrée en juillet 2021 et qu’elle est entrée en production fin 2021. Sans base comparable au premier semestre 2021, l’unité a produit sur le 1er semestre 2022 3.075 tonnes et en a vendu 3.300, représentant un chiffre d’affaires de 1,9M€. Les circuits d’approvisionnement et le développement du portefeuille clients sont désormais bien établis et vont permettre à l’unité de poursuivre sa montée en charge.

Le taux de marge brute sur l’activité Produits raffinés a également progressé, passant de 55% au premier semestre 2021 à 60% au premier semestre 2022.

Enfin, la construction de la première Scarabox (à destination de Kribi au Cameroun, pour le compte de la société Valtech Energy) s’est achevée au premier semestre 2022, permettant de reconnaître 0,3M€ de chiffre d’affaires (100% d’avancement Vs 93% au 31 décembre 2021). L’unité est prête à être acheminée fin septembre 2022, dans l’attente de la fin des travaux d’intégration menés par la société Valtech Energy sur son site d’exploitation.

En ce qui concerne les coûts de structure, les charges de personnel sont stables à 1,8M€ tandis que les charges externes ont progressé de 1,4M€, dont 1,3M€ sont imputables à l’entrée en exploitation de l’unité de Marseille. Pour cette même raison, les dotations aux amortissements ont doublé par rapport à 2021.

Fort de ces éléments, le groupe enregistre une progression de son EBITDA de 1,8M€ qui est ainsi passé de -1,3M€ au 30 juin 2021 à 0,5M€ au 30 juin 2022 et se décompose de la façon suivante :

en €’000   30/06/2021 30/06/2022 Variance
Ecoslops Portugal   110 2 359 2 249
Frais de siège   -1 178 -1 199 -21
Périmètre constant   -1 068 1 160 2 228
Ecoslops Provence   -201 -622 -421
Total   -1 269 538 1 807

Le résultat financier ressort à -0,7M€, dont 0,5M€ correspondent aux intérêts provisionnés sur l’emprunt BEI.

L’impôt sur les sociétés représente un produit de 0,2M€ et se décompose essentiellement en un produit d’impôt de 0,2M€ relatif au crédit d’impôt recherche.

Situation financière et cashflows

Au 30 juin 2022, le Groupe dispose de près de 6,3M€ de trésorerie, au même niveau que la trésorerie au 31 décembre 2021 et d’un endettement net de 22,7M€ (Vs 22,6M€ au 31 décembre 2021). La variation de trésorerie s’analyse comme suit :

en €’000 30/06/2022
   
   
Résultat Net des sociétés intégrées (1 317)
Amortissements & Provisions 1 377
Subvention viré au résultat (63)
Variation des impôts différés actif (75)
Variation des impôts différés passif 28
Capacité d’autofinancement (50)
Variation du BFR Activité 1 915
Flux de trésorerie – Activité 1 865
Acquisition d’immobilisations (450)
Variation du BFR Investissements (315)
Prise de participation (600)
Flux de trésorerie – Investissements (1 365)
Subvention d’investissement 838
Prêt TotalEnergies – Ecoslops Provence 458
Variation d’emprunts bancaires (565)
Intérêts financiers (1 234)
Flux de trésorerie – Financements (503)
Total -3

Le cashflow opérationnel ressort +1,9M€ grâce à une variation de BFR positive du même montant (liée notamment à l’encaissement en Janvier 2022 du premier paiement lié à la vente de la Scarabox au Cameroun).

Le cashflow lié aux investissements s’élève à -1,4M€, et intègre, outre les investissements récurrents liés aux deux unités P2R, 0,6M€ de prise de participation dans le capital de la société Valtech Energy.

Enfin, les opérations liées aux financements se soldent par un décaissement net de 0,5M€, intégrant 1,2M€ au titre des intérêts versés sur emprunts (essentiellement la BEI) et 0,8M€ d’avance sur subvention. Concernant cette dernière, il convient de noter que la filiale Koleoptech a été allocataire d’une subvention d’investissements de 3,4 M€, au titre d’un AAP (« Appel A Projet ») lancé par l’Etat en juin 2021, pour l’industrialisation de la Scarabox. La société Koleoptech a perçu début 2022 une avance de 25% de cette subvention. A la date d’arrêté des comptes semestriels, ce programme d’investissement est toujours à l’état de projet, susceptible de modifications et d’ajustements rendus nécessaires par les réalités opérationnelles. Pour cette raison, et afin de ne pas créer de distorsion dans le calcul de l’endettement net du groupe, ce montant a été inscrit en dettes financières diverses.

Développements

Le groupe a axé ses efforts au cours du semestre sur le projet P2R d’Anvers, situé sur le site d’une raffinerie récemment fermée appartenant au groupe VTTI/VITOL.

Par ailleurs, les discussions se poursuivent activement avec l’Autorité du Canal de Suez en vue de l’implantation d’un PRF (Port Reception Facility) et d’une Scarabox. La tenue de la COP 27 en novembre 2022 en Egypte est un élément moteur des discussions.

Concernant Scarabox, celle-ci répond en tout point aux besoins de nombreux pays en développement et la mise en production de la première unité au Cameroun sera l’élément déclencheur pour de nouvelles commandes. Signe de la pertinence de la Scarabox dans ces pays à la recherche de solutions environnementales et énergétiques, Valtech Energy a signé au cours du semestre un contrat de reprise des huiles usagées dans le réseau de stations-service TotalEnergies Cameroun.

Perspectives

Pour les unités de Sines et Marseille, le groupe maintient ses prévisions de production pour l’année 2022 de respectivement 25.000 et 10.000 tonnes, ce qui en terme de profitabilité, dans le contexte de marché actuel, devrait se traduire par un second semestre en ligne avec celle du premier semestre.

* : EBITDA = Résultat d’exploitation avant dotations aux amortissements et provisions

** : Le rapport semestriel sur les comptes consolidés est disponible dans la rubrique Finance sur https://www.ecoslops.com

A PROPOS D’ECOSLOPS

Ecoslops est cotée sur Euronext Growth à Paris

Code ISIN : FR0011490648 – Mnémonique : ALESA / éligible PEA-PME.

Contact Relations investisseurs : info.esa@ecoslops.com – +33 (0)1 83 64 47 43

Ecoslops fait entrer le pétrole dans l’économie circulaire grâce à une technologie innovante, permettant de produire du carburant et du bitume léger à partir de résidus pétroliers. La solution proposée par Ecoslops repose sur un procédé industriel unique de micro-raffinage de ces résidus pour les transformer en produits commerciaux de 2ème génération aux standards internationaux. Ecoslops offre aux infrastructures portuaires, aux collecteurs de résidus ainsi qu’aux armateurs une solution économique et plus respectueuse de l’environnement.

www.ecoslops.com

Leave a Comment